Inspirez votre enfant pour l'aider à s'épanouir

Mes 4 Conseils pour aider votre enfant à Haut Potentiel à s'épanouir

3 bonnes raisons de demander un test de QI

Vous soupçonnez un haut potentiel chez votre enfant, vous avez lu et reconnu votre enfant dans les spécificités de fonctionnement de votre enfant et vous vous demandez s’il est utile de lui faire passer un test de QI.

Oui mais voilà, le test de QI a un coût non négligeable qui pousse certains parents à se poser la question de son utilité.

Alors le test de QI est-il indispensable pour identifier le haut potentiel de votre enfant ?

Si vous vous posez la question du haut potentiel pour votre enfant, c’est que quelque chose vous a mis la puce à l’oreille !

Peut-être que c’est l’école qui vous a donné cette piste alors qu’à la maison tout allait bien et que vous n’aviez rien remarqué de vraiment particulier.

Contrairement à ce qu’on lit parfois, les parents qui demandent un test de qi pour leur enfant ne sont pas des parents qui cherchent absolument à mettre une étiquette sur leurs enfants.

Ce sont surtout des parents qui cherchent à mieux comprendre les comportements de leurs enfants.

Demander un test de QI pour mieux comprendre les fonctionnements de son enfant

C’est sans doute le plus grand intérêt du test de QI. Il peut vous aider à mieux comprendre les fonctionnements spécifiques de votre enfant.

En effet, le score  au test de QI est bien moins intéressant que les compétences ou les difficultés que votre enfant va rencontrer dans chacun des subtests.

De plus, lorsque les compétences sont inégalement réparties et que le profil de l’enfant est hétérogène, le QI ne pourra de toute façon pas être calculé !

Néanmoins, il sera justement intéressant d’observer les subtests éventuellement déficitaires pourront vous mettre sur la piste d’un trouble associé comme le TDAH ou autres dys…

Permettre à votre enfant de se sentir compris

Vous le savez sans doute, les enfants à haut potentiel ont souvent une mauvaise estime d’eux même et peu de confiance en eux du fait de leur grande lucidité sur le monde.

Le test de QI va alors pouvoir les rassurer sur leurs compétences.

Et même si elles sont hétérogènes. Si leurs compétences ne sont pas toutes au même niveau dans les différents du test, ils pourront tout de même prendre conscience de leurs forces et cela contribuera à augmenter leur confiance en eux.

test qi, philocognitif, philo cognitif

Un test de QI pour lever le doute sur des difficultés scolaires

La troisième bonne raison est de lever le doute sur certaines difficultés scolaires !

Car oui, certains enfants à haut potentiel peuvent être en difficulté scolaire. Ils peuvent aussi avoir des troubles associés au haut potentiel : une dyslexie, une dyspraxie etc…

Le test de QI permettra alors de déterminer s’il y a ou non haut potentiel mais aussi de relever si d’autres bilans complémentaires sont nécessaires pour comprendre les difficultés scolaires de l’enfant.

Ce qui est certain, c’est que le résultat au test de QI n’est pas une fin en soi ! C’est même souvent un début, une mise en lumière des fonctionnements spécifiques de votre enfant. Ces fonctionnement vont nécessiter un accompagnement et des stratégies éducatives adaptées à ces spécificités.

Vous devez également savoir que le test de QI ne doit pas être le seul critère d’identification du haut potentiel par le professionnel qui va le faire passer.

C’est pour cela qu’il est inutile de demander des interprétations des résultats de test par quelqu’un d’autre que par le professionnel lui-même.

L’identification du haut potentiel se fait certes par le passage d’un test de QI adapté à l’âge de l’enfant mais aussi par une étude de la personnalité de l’enfant.

Seul le professionnel peut effectuer au cours de l’entretien mais aussi aux vues des échanges qui ont lieu pendant le test.

L’interprétation des résultats doit se faire au regard de tous ces éléments et non à la simple lecture de la grille de résultat.

Un enfant anxieux par exemple sera peut-être moins performant pendant la passation du test. Le professionnel notera au regard de cette anxiété et en tiendra compte dans l’interprétation de ses résultats.

Bien choisir le professionnel

Je vous recommande vivement de vous assurer que tous ces éléments seront bien pris en compte par le professionnel qui fera passer le test à votre enfant.

Si vous cherchez un professionnel, psychologue ou neuropsychologue pour faire passer un test de QI à votre enfant, vous pouvez demander d’être conseillé par les différentes associations de votre région ou de votre pays. Elles ont souvent une liste de professionnels à vous recommander.

Cet article vous a plu? N’hésitez pas à me laisser un commentaire et à le partager sur vos réseaux 🙂 

3 Réponses à “3 bonnes raisons de demander un test de QI

  • Bonjour,
    Je disais toujours que j’avais accouché d’une adolescente, ma fille était vraiment volontaire intéressée par tout, logique, mature… en avance sur la marche la parole l’éveil…
    Quelques soucis en maternelle car elle ne voulait pas refaire des travaux qu’elle estimait connaître…
    Puis l’arrivee Au CP : la maîtresse m’alerte sur une certaine dysgraphie, et ma fille était renfermée et pleurait tous les jours devant la porte de l’ecole en arrivant… cela ne correspondait en rien à la fillette de chez nous joyeuse et passionnée ! Puis le covid…
    Ma fille a passé le test au mois d’août, car je voulais être sûre de ce que je soupçonnais et pouvoir mieux gérer avec sa nouvelle maîtresse. Celle ci m’a appris que le CE1 était bien différent : ma fille était dissipée perturbatrice de classe, dysgraphique, ne faisait régulièrement pas son travail en classe, oubliait ses cahiers à l’ecole…
    Le résultat de son haut potentiel nous a permis de mettre des choses en place : tout d’abord une psychologue pour l’aider dans ces angoisses (entre son intellect élevé et ses émotions, un très grand vide qu’elle a comblé par des angoisses et des tocs), et une graphotherapeute pour re-eduquer son écriture et son poignet (un de ces tocs était de ne pas supporter le toucher du papier, d’ou la Dysgraphie). Et on gère avec la maîtresse puisqu’il y a un papier prouvant son HP.
    Je doit avouer que tout cela a un coût… mais de voir mon enfant en souffrance était trop difficile pour nous.
    Le chemin reste long, éprouvant au quotidien, mais nous espérons faire au mieux.

  • Joly Fabrice
    8 moispassé

    Bonjour,

    Je suis parent d’un enfant HQI (143) qui a maintenant 25 ans, exerce le métier qu’il voulait faire et a réussi brillamment ses études et un peu plus.
    L’école nous avait alertés sur des problèmes d’indiscipline et d’autres choses qui ne correspondaient-pas à l’enfant que nous connaissions. En CP, son instit l’envoyait lire tout seul dans le coin bibliothèque pour s’en débarrasser pendant les leçons de lecture.

    J’avais été obligé de construire un ordinateur avec lui à 2 ans 1/2 car je ne pouvais plus toucher le mien et qu’il revenait de la maternelle avec des questions qui montraient qu’il savait déjà lire vers 4 ans. Ces éléments pris séparément ne nous ont-pas poussés à lui faire passer un test. C’est bien de l’école que le problème venait et il a fallu en être sûr.

    Que dire ? Que l’école ne lui suffisait-pas et qu’il a fallu s’adapter et « donner à manger » à notre fils.
    Nous avons passé un marché pour qu’il accepte l’école telle qu’elle était, nous ne l’avons jamais poussé à sauter une classe (il ne le souhaitait-pas) et il a intégré une école privée catho en 6ème (surprenant).
    Il pouvait enfin être libre d’apprendre sans qu’on lui en veuille.

    Las, j’ai un autre fils qui a 17 ans et qui peut aussi être différent. Son caractère, scolairement parlant, ressemble beaucoup au mien. Le gros problème, c’est que je me suis planté au lycée mais j’ai pu rattraper ça après avec 2 bac + 2, un bac + 5 et encore un bac + 2 (en sciences de l’éducation pour mieux comprendre mon fils). Réussir 3 diplômes de 2 ans en 1 an, être major de promo, ça me changeait de la scolarité que j’avais connue avant.

    Je ne passerai-pas le test mais j’espère bien faire en sorte que mon 2ème fils puisse le faire. Il vit avec sa mère à 500 km de chez-moi, ça ne va pas être simple.
    J’attends qu’il soit demandeur ou en position d’en avoir besoin sinon ça va être compliqué.

    J’ai une bonne expérience dans ce domaine, j’ai utilisé beaucoup d’astuces, internet à bon escient et encadré mais je n’ai pas de solution miracle.

    Bien cordialement

Laissez moi votre commentaire !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!