10 conseils pour une année scolaire positive avec mon enfant précoce

ecole enfant precoce, motiver enfant haut potentiel

Gagner du temps

Je vous invite à donner l’habitude à votre enfant de choisir ses vêtements la veille. Pour faciliter son choix, ne laissez dans l’armoire que les habits de saison et prenez le temps d’avoir coupé les étiquettes bien avant !

Le sac d’école sera lui aussi bouclé la veille au soir, vous verrez vous gagnerez un temps précieux en ayant le temps de chercher LE cahier que vous devez signer et qui a tout d’un coup disparu !!

Du carburant sain et naturel

S’il y a une chose qu’il n’est plus besoin de prouvé, c’est bien les méfaits des addictifs et autre édulcorants, colorants et j’en passe dans l’alimentation de nos enfants. Favoriser une alimentation saine permettra à votre enfant d’avoir un carburant de qualité et de ne pas ajouter un stress organique à son anxiété ou son agitation déjà bien suffisante ! Favoriser donc un petit déjeuner sain (mieux vaut une tartine de beurre et de confiture que les fameuses supers céréales pleines de sucres et d’édulcorants). Si le déjeuner se fait à la cantine, prévoyez un dîner de qualité : des légumes de préférences et quelques féculents. Rien de trop riche, pour favoriser une bonne nuit de sommeil et répondre au besoin de repos de l’organisme de votre enfant.

Cela vous demandera sans doute un peu d’organisation, mais vous verrez, vous ne passerez finalement pas beaucoup plus de temps à préparer un repas sain qu’un autre. Surtout, vous verrez rapidement les effets bénéfiques sur votre enfant, sur sa capacité de concentration mais également sur ses angoisses. N’oubliez, pas, en répondant aux besoins de bases de nos enfants, nous limitons déjà grandement le nombre de crises potentielles dans une journée !

Se lever du bon pied !

Le matin est un des moments le plus important de la journée de votre enfant. Pour partir à l’école le plus sereinement possible, il faut que le stress emmagasiné avant de partir soit à son niveau le plus bas. Pour cela, je vous invite à mettre en place des routines rassurantes et sécurisantes pour et avec votre enfant. Vous verrez, quand il participe à son élaboration et qu’il se sent à la fois entendu dans ses besoins et responsabilisé sur son organisation, les choses vont tout de suite mieux !!

Demandez donc au plus grand dans quel ordre il souhaite accomplir les tâches du matin et instaurer la routine. Vous pouvez aider les plus jeunes en installant des photos ou des

pictogrammes de ce qu’ils doivent faire voir un « time timer » pour les aider à intégrer le temps qu’ils ont pour chaque chose. Prévoyez large afin que vous enfant ne se sente pas sous pression avant de partir à l’école

Remplir le réservoir

Ça y est ! L’habillage a été rapide, le sac était déjà prêt, votre enfant à accompli toutes les tâches qu’il avait à accomplir et vous avez pensé au passage à booster sa confiance en lui !

L’heure du départ approche ! Pensez à remplir le réservoir affectif de votre enfant !! Il doit partir avec un réservoir plein. Il devra souvent faire toute la journée sur sa réserve et n’aura malheureusement que peu d’occasion à l’école de le remplir à nouveau… Prenez donc un peu de temps avec lui pour discuter, rire, échanger, se câliner, bref, faire le plein pour la journée.

Pour celles et ceux qui vivent particulièrement mal la séparation, n’hésitez pas à leur laisser un petit bout de vous, cachez au fond du sac d’école : un foulard avec votre odeur ou tout ce qui pourrait rappeler à votre enfant que même absente, vous êtes là avec lui et que vous avez confiance en lui.

Vous pouvez glisser un petit bisou magique dans sa poche pour les coups durs de la journée ou mettre un petit mot surprise dans sa trousse pour lui rappeler combien vous l’aimez…

Eviter l’orage

Au cours de sa journée d’école, votre enfant va être confronté à tout un tas de frustrations de ses besoins de bases (boire, manger, aller aux toilettes) et devra gérer pas mal de situations difficiles pour lui et son hypersensibilité. Il est possible que tout se passe bien à l’école malgré tout cela, que votre enfant s’adapte à ces contraintes. Mais c’est alors le soir que les moments de décharges seront les plus importantes !!

Vous pouvez éviter ces crises, ces tempêtes émotionnelles en les anticipant : Pensez à passer 1 heure au parc en rentrant de l’école et permettez à votre enfant de se défouler physiquement « hors cadre », sans consignes précises. Investissez dans un trampoline pour lui permettre de sauter et de décharger tout le stress emmagasiné au cours de la journée, faites une bataille de chatouille, un combat d’épée, toute activité qui sera vécu comme agréable par votre enfant et qui lui permettra d’évacuer son stress.

N’oubliez pas que lorsque vous allez le retrouver, le réservoir de votre enfant sera très certainement vide : pensez à commencer par le remplir et ne lui en voulez pas de vous avoir attendu pour se décharger : vous êtes sa figure d’attachement, c’est avec vous qu’il peut le faire tout en se sentant suffisamment en sécurité !

Créer du lien

Homme ou femme, nouvelle ou ancienne, je vous invite à profiter des premières semaines pour créer un lien de confiance avec son maître ou sa maîtresse. Avoir créée une relation de partenariat, de respect mutuel et de complémentarité vous sera d’une grande aide si les choses se compliquent au cours de l’année scolaire.

Chacun sa place !

Vous êtes la mère ou le père de votre enfant et vous êtes sans doute la personne qui le connaissez le mieux… dans votre vie familiale. Vous détenez des informations très importantes qu’il va vous falloir transmettre au maître, maîtresse ou professeurs de votre enfant. Eux vont acquérir une connaissance de votre enfant dans le milieu scolaire et il n’est pas impossible que votre enfant dévoile d’autres facettes de sa personnalité.

Je vous invite à aborder le Haut Potentiel de votre enfant avec l’enseignant mais pas n’importe comment. N’allez pas à la rencontre du personnel enseignant comme celui ou celle qui sait mais plutôt avec humilité comme un parent qui vient chercher les compétences de l’enseignant pour faire avancer la reconnaissance de besoins de son enfant. Le professeur des écoles ou des collèges et par exemple la personne la mieux placés pour vous indiquer le profil scolaire de votre enfant. Demandez-lui son aide pour construire le profil personnalisé de votre enfant et pour définir les besoins spécifiques de votre enfant dans le cadre de la classe.

Pas de pression…

Dans l’idéal, je vous dirais que ce qui se passe à l’école doit rester à l’école et ne doit pas empiéter sur la vie de famille… Imaginez vous si en rentrant du travail, après avoir fait une erreur au boulot, votre mari ou votre femme continuait de vous enguirlander pour l’erreur du matin… Une sorte d’enfer qui n’en finit plus n’est-ce pas ? Et bien c’est un peu ce qui se passe quand la vie de l’école entre à la maison. Essayer de ne pas infliger de double peine à votre enfant peut être un bon début. Il a eu un mauvais comportement et a été sanctionné à l’école ? Soit, la sanction a déjà été posée pas besoin d’en rajouter. Cela ne signifie pas que vous vous moquez de ce qui se passe à l’école mais juste que vous n’ajoutez pas de pression à la pression.

Appuyez sur le bouton « pause »

Certains des enfants à Haut Potentiel semblent ne jamais être rassasiés des occupations que nous pouvons leur fournir. Pour répondre à leurs demandes, nous pouvons avoir tendance à cumuler les activités extra scolaires… Il est pourtant important de laisser des « temps libres » à votre enfant. Au cours de ses temps libres, votre enfant pourra développer sa créativité, développer son adaptation sociale avec les enfants du parc, faire des expériences d’enfant, être un enfant comme les autres, tout simplement.

Servez-vous du réseau

Vous sentez que votre enfant aurait besoin d’aménagement afin que son fonctionnement spécifique puisse être pris en compte à l’école ? N’hésitez pas à demander une réunion au chef d’établissement. Allez-y avec vos questions sur la prise en compte des besoins spécifiques de votre enfant. Contactez le référent EIP de votre académie pour un premier contact. Peut-être n’aurez vous pas besoin de lui mais si cela s’avérait nécessaire, le premier contact aura été établi !

Les conseils de Fabrice Bak

Si la rentrée est un moment difficile pour la majorité des enfants, elle est moment important de cohérence pour les enfants à haut potentiel. Afin que celle-ci se fasse d’une façon structurée, quelques facteurs clés peuvent être retenus :

 

•      L’enfant à haut potentiel a besoin de modèles adultes pour se construire, et c’est bien la façon dont chaque parent va accompagner son enfant dans son vécu scolaire qui lui permettra de se sentir dans un espace de découverte et de vie, et non dans un espace fait de dangers et de restriction. Attention donc aux projections que nous pouvons tous faire en fonction de notre propre histoire scolaire.

•      L’enfant à haut potentiel est rassuré par la cohésion parents/enseignants. Il est donc important de faire le point rapidement et régulièrement avec l’enseignant de son enfant ou avec le professeur principal au secondaire, et ceci même si tout semble bien aller. Mieux vaut anticiper et prévenir que guérir.

•      Ces enfants ont tendance à scinder ce qui concerne l’école et l’environnement familial. Il est donc important de lui permettre d’exprimer ce qu’il ressent dans son univers scolaire et notamment dans son lien aux autres. Lui permettre de d’identifier ses émotions et son ressenti va permettre à chaque parent de se situer en tant que guide, ce qui l’amènera à se tourner régulièrement vers vous pour échanger et discuter. La communication sur le vécu émotionnel de l’école est extrêmement importante. 

Retrouvez Fabrice Bak en cliquant sur ce lien 

Mon Bonus pour une année scolaire positive :

Vous ne pourrez pas gérer ce qu’il se passe dans un lieu où vous n’êtes pas ! Quelque soit la dynamique de l’équipe éducative, posez-vous les bonnes questions :

  • Que pouvez vous mettre en place chez vous, de votre place de parent, à votre domicile, dans votre vie de famille pour créer une énergie positive autour de votre enfant ?

D’accord, la dynamique scolaire n’est pas idéale pour votre enfant, mais vous avez, avec vos compétences de parents, les moyens de mettre en place une éducation positive avec votre enfant. Ce qui sera mis en place à la maison aura des répercussions sur la scolarité de votre enfant. La confiance en lui, l’estime de lui, l’intelligence émotionnelle que développera votre enfant dans votre vie familiale lui servira pour affronter les difficultés liées à l’école !

D’autres conseils pour une année scolaire sereine par ici : 

Les tribulations d’un petit zèbre : Conseils pour la scolarité des enfants intellectuellement précoces

Le cheval a rayures : « Le refus scolaire anxieux »

Mon enfant a du potentiel : « 6 idées pour une reprise de l’école sereine et joyeuse »

Instruire un enfant à Haut Potentiel : « Les 10 commandements d’une rentrée au top ! »

Laissez moi votre commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: